On apprendra plus tard, par l’intermédiaire d’un documentaire intitulé A Major Fraud, que les Ingram se sont engueulés quelques minutes après avoir gagné le million. Les protagonistes de l’affaire supposent que le Major était censé s’arrêter bien avant cette étape afin de ne pas éveiller les soupçons. S’il s’était arrêté à 64 000 livres – ce qui était suffisant pour combler la dette de la famille – il aurait pu s’en tirer sans trop de problèmes. Alors pourquoi a-t-il tenté le diable ?

Il est presque impossible de répondre à cette question. On peut supposer que tel un alpiniste gagné par l’ivresse des sommets, il s’est dit que, tant qu’à faire, il pouvait aller jusqu’au bout – quitte à tout perdre. Une vie passée à subir les moqueries d’amis militaires l’aura sans doute poussé à faire ce qu’il n’avait jamais fait par le passé : envoyer tout le monde se faire foutre, et prendre son destin en main.

Une fois en face de la question à un million, il ne lui restait plus que quelques mots à prononcer, à savoir : « I’m going to play googol. » Oui, Charles Ingram semblait tenter le tout pour le tout en affirmant que le gogol était bien le nombre s’écrivant avec un 1 suivi de 100 zéros. En regardant la vidéo, vous pouvez voir le visage d’un homme qui connaît la réponse à cette question grâce à un mec du public et qui comprend qu’il vient de tricher devant des millions de téléspectateurs pour empocher un million de livres. Que pouvait-il se passer dans la tête de cet homme ordinaire, sur le point de finaliser l’un des plus grands braquages de tous les temps ? Était-il terrorisé,

CONTINUER LA LECTURE EN PAGE SUIVANTE

1 2 3 4 5 6 7 8 9
Previous
Next

ALSO WORTH CHECKING OUT

Leave a Reply